Histoire et patrimoine, à la (re)découverte de Bruxelles

Début avril, je suis allée à Bruxelles dans le cadre du Salon des Blogueurs Voyageurs, We Are Travel 2016. Ce n’était pas la première fois que je me rendais dans la capitale belge, j’ai même failli y faire une grande partie de mes études il y a quelques années et c’est toujours avec un grand plaisir que j’y retourne.
Ce long weekend a pris une toute autre dimension après les terribles attentats qui ont frappé la ville au mois de mars 2016. Entre appréhension et peur à cause des événements, entre excitation et joie de participer au WAT16 et de retrouver les copains blogueurs croisés au WAT15, tout se mélangeait. Mais plus que jamais, j’ai eu envie d’aller re-découvrir cette ville que j’aime beaucoup. Plus que jamais, j’ai ressenti le besoin de me laisser surprendre par la belle Bruxelles. Plus que jamais et malgré la présence, nécessaire, rassurante mais aussi quelque peu pesante de nombreux policiers et militaires, j’ai souhaité m’immerger en son coeur et explorer son centre-ville…
Aujourd’hui, à travers quelques photos prises lors d’une visite guidée, je vous emmène (re)découvrir l’histoire et le patrimoine de la belle ville de Bruxelles.

Bruxelles-1-16

Grâce à l’équipe de We Are Travel et à l’Office du Tourisme de Bruxelles, je suis partie en blogtrip dans les ruelles de la capitale. Accompagnée d’une demie-douzaine de blogueurs voyageurs, c’est avec la souriante et pétillante Laura, guide conférencière à l’Office de Tourisme, que nous avons passé la mâtinée, le nez en l’air à la recherche de détails de l’histoire, d’anecdotes et de fresques géantes de bande-dessinées. Cette balade guidée dans les rues chargées d’histoire de la capitale belge nous a conduit de la gare Bruxelles-Midi à la Grand-Place en passant par le Boulevard Stalingrad, la Place de la Bourse et les Galeries Royales Saint-Hubert.
Je ne suis pas une habituée des visites guidées, ni dans les musées ni dans les villes dans lesquelles je passe quelques jours mais j’avoue que parfois, cela fait du bien de se laisser porter par quelqu’un qui est passionné par sa ville, qui aime la faire découvrir aux voyageurs de passage et qui adore raconter des petites histoires remplies d’anecdotes.
Depuis la Gare du Midi, Laura nous embarque sur les anciennes voies de chemin de fer, aujourd’hui entièrement recouvertes par le bitume du très large Boulevard Stalingrad. Nous passons devant la première gare bruxelloise à destination du sud construite en 1839. Entre la seconde moitié du XIXe siècle et le début du XXème siècle, grâce à l’industrialisation et à l’expansion des réseaux ferrés et à de nombreux échanges commerciaux amenant des capitaux, Bruxelles se développa grandement, étendant son rayonnement industriel à travers toute l’Europe. C’est aussi à cette époque que de nouveaux quartiers voient le jour dans cette Bruxelles en plein épanouissement. Victor Horta, grand architecte belge, proposa alors à la ville de superbes demeures et immeubles dans un tout nouveau style, l’Art nouveau.

Bruxelles-1-20

Bruxelles-1-21

Bruxelles-1-22

Bruxelles-1-25

Après l’ancienne gare et le boulevard Stalingrad, Laura nous emmène devant l’un des symboles de la capitale belge, la statue du plus célèbre petit garçon du monde, le Manneken-Pis. Au coin de la rue de l’Etuve et de la rue du Chêne, on raconte que le petit homme dévêtu haut d’une cinquantaine de centimètres, veille sur la ville depuis 1388. D’abord en pierre puis faite de bronze, la statue du Manneken-Pis fut tour à tour emportée par les anglais puis retrouvée et ramenée à Bruxelles puis volée par les français puis retrouvée devant la porte d’un cabaret à Bruxelles puis re-volée pour être encore une fois retrouvée. Lors de son passage à Bruxelles en 1747, Louis XV ordonna que le petit homme soit habillé et offrit au Manneken-Pis le second vêtement de son histoire, celui d’un chevalier avec son épée. Aujourd’hui, le petit homme dispose d’une très belle garde-robe avec plus de 930 costumes qui sont pour la plupart conservés bien précieusement au Musée de la ville de Bruxelles.

Bruxelles-1-28

Bruxelles-1-29

Bruxelles-1-32

Bruxelles-1-58

Bruxelles-1-59

La balade continue et après le Manneken-Pis, nous passons devant quelques unes des fresques géantes qui habillent les murs de la ville. Capitale mondiale de la Bande-dessinée, c’est notamment ici, à Bruxelles, que le célèbre Tintin vit le jour sous les coups de crayon de son papa Hergé. Pour les férus du 9ème art, sachez qu’il existe de nombreux parcours qui vous permettront de découvrir la ville de bulle en bulle.
La visite guidée se poursuit dans le plus vieux quartier de la ville et Laura nous emmène dans les petites ruelles pavées, découvrir les petites impasses de Bruxelles. Bien à l’abri des regards et des badauds, hors du temps, les impasses de la ville ont été construites pour y loger les nombreux ouvriers œuvrant à l’expansion de la ville et arrivés lors de la révolution industrielle. Les impasses portent toutes des noms originaux comme l’impasse aux huîtres, l’impasse de la fidélité au bout de laquelle on trouve Jeanneke, la petite sœur de Manneken, l’impasse de la perle d’amour, l’impasse de la poupée ou l’impasse des cadeaux. Et au bout de l’impasse de Saint-Nicolas, vous trouverez « Au bon vieux temps », l’un des plus vieux café de Bruxelles. Depuis que j’ai découvert l’existence de ces nombreuses impasses (28 au total), je rêve de retourner dans la capitale belge pour aller explorer ces petits trésors !

Bruxelles-1-56

Pour terminer cette chouette visite guidée en beauté, Laura nous emmène sur la Grand-Place. Et là on en prend plein les yeux car de jour comme de nuit, la Grand-Place de Bruxelles est tout simplement magnifique ! Les rayons du soleil embellissent les belles façades des maisons des corporations et les bâtiments municipaux et ducaux qui ont traversé le temps et l’histoire. Chaque année, nombreux sont les touristes à venir admirer les ornements, statues et médaillons dorés à la feuille d’or qui brillent de tout leur éclat et illuminent la place. En 1695, la place est entièrement détruite en seulement 3 jours par les bombardements des troupes de Louis XIV. Reconstruite à l’identique après les bombardements et entièrement restaurée à la fin du XIXème siècle, la Grand-Place a pu retrouver la splendeur de sa beauté d’antan avec ses ornements et son architecture éclectique, tantôt gothique, tantôt baroque. Classée sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1998, la Grand-Place est depuis très chouchoutée. Il y a, parmi les habitants les plus célèbres de la Grand-Place, le célèbre Victor Hugo. Avant de s’exiler à Jersey, Victor Hugo posa ses valises dans la « Maison du Pigeon » durant l’année 1852.
Pour les amoureux de fleurs et de patrimoine, sachez que tous les ans la Grand-Place accueille, en alternance, un événement entièrement consacré à l’art floral, Flowertime et Le Tapis de fleurs. L’année dernière en 2015, le temps de quelques jours, l’Hôtel de Ville s’était ainsi transformé en un jardin idyllique, des dizaines de bouquets et autres compositions florales ayant investi les couloirs, les salles et les escaliers du bâtiment. Cette année, le Tapis de Fleurs fêtera ses 20 ans et ce ne seront pas moins de 300 fleurs coupées de Bégonias multicolores au m2 qui seront installées sur les pavés de la Grand-Place. Rendez-vous le weekend du 15 août pour participer à cet événement coloré et parfumé en plein coeur du centre-ville de Bruxelles !
La Grand-Place est tellement belle que je n’ai pas résisté à aller l’admirer à la nuit tombée. Durant la nuit, grâce aux jeux de lumières, les maisons des corporations se colorent et les détails des façades s’illuminent.

Bruxelles-1-37

Bruxelles-1-35

Bruxelles-1-36

Bruxelles-1-40

Bruxelles-1-43

Bruxelles-1-41

Bruxelles-1-38

Bruxelles-1-15

Et voilà, la balade à la découverte de l’histoire et du patrimoine de la belle ville de Bruxelles se termine. J’espère qu’elle vous a plu autant qu’à moi 🙂 Cette visite guidée m’a été offerte par l’Office de Tourisme de Bruxelles dans le cadre d’un partenariat établi avec le salon des blogueurs voyage We Are Travel 2016. Un grand merci à eux !

3 Réponses à “Histoire et patrimoine, à la (re)découverte de Bruxelles

Laissez moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *