Le coin des livres

Bannière Livres

Vous aimez le Myanmar (Birmanie) ? Vous aimez lire ? Vous voulez en apprendre plus sur le pays, son histoire, sur Daw Aung San Suu Kyi, sur la dictature ou sur la langue birmane ?
Parfait ! Voici une sélection de livres (non définitive) sur le pays aux mille pagodes. A lire avant de partir, pendant votre voyage ou en rentrant !

 

POUR S’EVADER

Birmanie 7 jours au MyanmarBirmanie : 7 jours au Myanmar par 30 photographes

Editions Pacifique, 2014
Les photographes: France // Abbas (Magnum), Bruno Barbey (Magnum), Alain Compost, Gilles Sabrié // Angleterre // Michael Freeman, Matt Grace, -Chris Steele- Perkins (Magnum) // Belgique // John Vink (Magnum) // États-Unis // Barry Broman, Chang Chien-Chi (Magnum), -Catherine Karnow, Steve McCurry (Magnum), Michael Yamashita (National Geographic) // Inde // Raghu Rai (Magnum) // -Indonésie // Rio Helmi, Tara Sosrowardoyo // Malaisie // SC Shekar // Myanmar // Aung Pyae, -Kaung Htet, Kyaw Kyaw Winn, Lynn Bo Bo, Minzayar, Sai Kham Lynn, Soe Zeya Tun, Thet Htoo, -Ye Aung Thu // Singapour // Melisa Teo // Sri Lanka // Dominic Sansoni- // Thaïlande // Athit Perawongmetha, Nat Sumanatemeya
Les auteurs: Avant-propos // Dr Thant Myint-U // Textes // John Falconer, Denis Gray, Dr Thaw Kaung, Patrick Winn, Nicholas Grossman

Quatrième de couverture
Un pays, sept jours, trente photographes.
Un portrait spectaculaire de l’un des endroits les plus captivants de la planète.
Birmanie, 7 jours au Myanmar permet de comprendre pourquoi tous les regards sont tournés vers ce pays qui s’ouvre enfin au monde.

Mon avis
Ce livre, véritable portrait photographique du Myanmar, est une pure merveille. Le concept est simple : 30 photographes du monde entier dont 9 du Myanmar ont 7 jours pour photographier le pays. Le résultat ? Un superbe patchwork de photographies témoignant de la richesse culturelle du pays, de son patrimoine, de ses religions, de ses habitants, de son histoire chaotique et aussi de sa soif d’ouverture sur le monde. 
A s’offrir ou à se faire offrir si comme moi vous êtes passionnés par la photographie et par le pays des mille pagodes.

 

BirmaneBirmane

Editions Pocket, 2008
de Christophe Ono-dit-Biot

Quatrième de couverture
Partir ! «Aujourd’hui, le paradis est à portée de carte bleue.»
En délicatesse avec sa fiancée, son travail, et une vie sans surprise, César décide de gagner l’Asie de tous ses fantasmes avec une idée folle : rapporter de Birmanie, ce pays coupé du monde, l’histoire qui changera sa vie. De Rangoon la tropicale aux mirages de la Vallée des rubis, il plonge dans une réalité où la violence de la dictature cohabite avec la beauté la plus ensorcelante. Guidé par une jeune femme médecin, il s’enfonce dans le pays. Au coeur des ténèbres, le voyage du jeune Français va se transformer en formidable aventure. Vers une légendaire Femme-Tigre, réfugiée avec son peuple au coeur de la jungle du Triangle d’Or.

Mon avis
Si vous êtes fans des histoires d’amour à l’eau de rose sur fond d’aventures exotiques, ce livre est pour vous, sinon, passez votre chemin.
Je vais être honnête, je n’ai pas du tout accroché au livre. L’auteur nous plonge dans la vie pathétique de César, qui après une rupture douloureuse se rend en Birmanie sur les traces de l’un des plus grand trafiquant d’opium. Pendant les 400 pages du livres, l’auteur ne fait qu’enchaîner les clichés et nous livre un pseudo récit d’aventures sur fond de romance dans lequel César ne fait que s’apitoyer sur son sort, pleurniche à chaque page et vit des péripéties auxquelles il est très difficile de croire…

 

Birmanie,voyage intérieurBirmanie, voyage intérieur

Editions Le bec en l’air, 2008
de Ma Thanegi et Tiane Doan na Champassak

Quatrième de couverture
A travers le récit d’un pèlerinage en bus sur les routes du Myanmar, Ma Thanegi dresse un portrait tout en finesse de son pays et de ses habitants. Longtemps engagée aux côtés d’Aung San Suu Kyi, leader de l’opposition et prix Nobel de la paix, elle porte ici un autre regard sur la Birmanie, où l’actualité politique, sans être occultée, passe au second plan. Avec un sens de l’humour avéré et un art consommé du détail, elle raconte un peuple empreint au quotidien de spiritualité bouddhiste, et qui aspire à la paix et à l’harmonie. En contrepoint, les photos de Tiane Doan na Champassak nous ramènent à la réalité d’un pays pauvre sous le joug de la dictature militaire.

Mon avis
C’est à travers un récit plein d’humour et facile à lire que le lecteur suit Ma Thanegi dans son voyage au Myanmar. Ses pérégrinations, ponctuées de bonnes et de mauvaises surprises, de découvertes et d’interrogations, la mène à traverser le pays de Yangon à la frontière chinoise au nord du pays et à se rendre dans les principaux sites touristiques du Myanmar. La balade est sympathique, on ne s’ennuie pas tout comme Ma Thanegi d’ailleurs !

 

La BirmanieLa Birmanie

Magellan et Cie, 2007
de Emile Cavaglion

Quatrième de couverture
La toute neuve Mandalay vous ouvre les portes fleuries de son Incomparable Pagode. Laissez-vous enchanter par les jardins flottants et les dômes dorés, puis descendez l’Irrawaddy jusqu’à Rangoon au son des clochettes dans le vent.
Bouddha veille sur votre voyage au pays de la sérénité.

Mon avis
Ce récit de voyage, publié dans « Le tour du monde » en 1892, est court, léger et facile à lire. L’auteur y parle de ses rencontres avec les birmans et de ses pérégrinations dans le pays. Sa bonne humeur, un peu naïve, de touriste voyageur est communicative tout au long de son récit.

 

Chroniques birmanes

Chroniques Birmanes

Editions Delcourt, 2007
de Guy Delisle

Quatrième de couverture
Guy Delisle a suivi sa compagne durant 14 mois en Birmanie alors qu’elle y collaborait avec Médecins sans Frontières. Il raconte son expérience du pays, comment il a fini par apprivoiser son environnement et, petit à petit, comment il a découvert la réalité politique, sanitaire et sociale de ce pays dominé par une junte militaire, soutenue elle-même par de puissants groupes industriels.

Mon avis
Une petite pépite ce livre ! Un vrai régal, facile à lire, fin, curieux, drôle et émouvant dans lequel Guy Delisle raconte sa vie d’expatrié, son quotidien de père au foyer vivant dans l’ancienne capitale birmane. J’ai lu cette BD juste avant de m’expatrier pour quelques temps là-bas et je me souviens que les nombreuses anecdotes de l’auteur à propos des centres commerciaux, des coupures d’électricités, des trajets en bus avec la clim à fond, des villas gigantesques des nouveaux riches birmans installés dans la Golden Valley, des taxis, sont vite devenus une réalité pour moi une fois arrivée à Rangoun ! Ce parallèle était rigolo et il l’est encore bien plus maintenant que je suis rentrée et quand je compare son expérience à la mienne !
Bref, un livre à offrir ou s’offrir si vous aimez ce pays, les voyages, l’expatriation ou si vous êtes un fan de BD !

 

POUR MIEUX COMPRENDRE

ASSKAung San Suu Kyi: Le jasmin ou la lune

Editions J’ai lu, 2008
de Thierry Falise

Quatrième de couverture
Seul prix Nobel emprisonné à ce jour et symbole de la lutte pour la démocratie en Birmanie, la  » Dame de Rangoon  » est devenue une figure emblématique de tous les combats pour la défense des droits de l’homme. Mais qui connaît vraiment l’histoire de cette  » Mandela asiatique  » de soixante-deux ans, assignée à résidence par la dictature militaire depuis plus de douze ans et dont la vie est aujourd’hui sérieusement menacée ? Grâce à des témoignages exclusifs, ce livre raconte l’histoire d’une femme exceptionnelle, inspirée par Gandhi, qui a toujours opté pour la résistance non violente contre la barbarie.

Mon avis
J’ai lu ce livre juste avant mon départ et mon expatriation au Myanmar. La lecture est facile et rapide. Thierry Falise livre un récit assez complet d’Aung San Suu Kyi, sur sa vie en Angleterre et son mariage et sur les raisons qui l’ont poussé à revenir au Myanmar et à se battre pour la démocratie.
Une lecture indispensable pour ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur Aung San Suu Kyi, sa vie, son combat et sur la dictature militaire qui étouffa et martyrisa le pays pendant des décennies.

 

Nay Pyi TawNay Pyi Taw, une résidence royale pour l’armée birmane

Editions Les Indes savantes, 2012
de Guy Lubeigt

Quatrième de couverture
En 2005, la junte birmane a entamé la construction de Nay Pyi Taw, sa nouvelle capitale. Pourquoi les militaires birmans ont-ils choisi une zone désertique et à l’écologie fragile pour cette délocalisation ? Quel est le message international qu’entend faire partager l’armée en édifiant une nouvelle  » cité royale  » ? Quels sont les soubassements géopolitique, stratégique, religieux, administratif et économique d’une telle entreprise ? Nay Pyi Taw. Une résidence royale pour l’armée birmane s’attache à décrire les lieux et leurs enjeux, levant le voile sur le mystère qui entoure la nouvelle capitale de l’Union et ses retombées sur un peuple, quasiment muselé depuis bientôt cinquante ans. L’ouvrage met en évidence les raisons de tout ordre qui ont poussé les dirigeants birmans à délocaliser leur pouvoir dans cette zone à la croisée des voies de circulation et d’échanges millénaires entre la Chine et les pays du Sud-Est asiatique.

Mon avis
Voici une analyse scientifique très pointue et très complète de la toute jeune capitale birmane, Nay Pyi Taw. Guy Lubeigt, spécialiste de la Birmanie, cherche à comprendre les raisons qui ont poussé les généraux à changer de capitale du jour au lendemain en novembre 2005. Il accompagne son analyse de cartes et de photographies ce qui dynamise la lecture, parfois très complexe, de ce livre. Je le conseille à ceux qui veulent pousser leur recherche d’informations sur le pays jusqu’à l’analyse scientifique. 

 

Birmanie, dieux, ors et frontièresBirmanie: Dieux, or et frontières

Editions Nevicata, 2014
de Guy Lubeigt

Quatrième de couverture
L’aube se lève sur les collines de Pagan hérissées de temples. Le brouillard du lac Inle se dissipe. À Rangoon, la pagode Schwedagon brille de tous ses feux d’or, tandis que les robes rouges des bonzes ressemblent à des braises prêtes à s’enflammer. La Birmanie est un enchantement pour le voyageur. Les effroyables décennies de dictature militaire, et le combat infatigable d’Aung San Suu Kyi, ont forgé dans ces confins d’Asie du Sud-Est une réalité bien éloignée des pays voisins absorbés par la modernité. Ici, les dieux, les minéraux précieux et les frontières s’entremèlent. Mosaïque ethnique, l’Union de Myanmar, puisque tel est son nom officiel, est un canevas tissé au fil des royaumes bouddhistes, de la colonisation britannique et d’un relief sans pareil, entre l’océan Indien et les contreforts de l’Himalaya.
Ce petit livre n’est pas un guide. C’est un décodeur. Il raconte ce que l’oeil ne voit pas, ce que la langue birmane décrypte, ce que les pagodes abritent, ce que cachent les terres lointaines du Triangle d’Or et leurs populations montagnardes Kachins, Shans ou Wa. Le récit d’une passion, nourri par des années d’itinérance dans ce pays alors fermé aux étrangers, accompagné d’entretiens avec des personnalités proches des gens. Et aptes à nous les faire comprendre.

Mon avis
Excellent petit ouvrage que je conseille vivement ! Guy Lubeigt, qui est un spécialiste amoureux du Myanmar depuis plus de 40 ans, embarque les lecteurs dans un voyage à travers tout le pays. En passant par Bagan, Yangon, Mandalay et ailleurs encore, il nous parle des nats, de Bouddha, des mines de pierres précieuses et du patrimoine culturel incroyable du Myanmar, part à la découverte des temples, monastères et pagodes qui parsèment le pays par millier et en profite pour faire le point sur l’histoire et la situation politique passée et actuelle du Myanmar.

 

POUR SE REVOLTER

Un tabou birmanNous, les Innommables – Un tabou birman

Editions STEINKIS, 2012
De Habiburahman et Sophie Ansel

Quatrième de couverture
En 1982, les Rohingyas se voient confisquer leur nationalité. Habib a trois ans, il est désormais apatride.
À la merci des caprices d’un régime tout puissant, sa vie, comme celle de plus de deux millions de Rohingyas, est une odyssée bouleversante vacillant entre ségrégation, extorsion, cavale, exil, clandestinité et esclavage moderne vers la liberté et l’égalité.
Parvenu en Australie en décembre 2009, Habib combattait pour sa libération du centre de détention quand, en juin 2012, les démons de la haine raciale se sont réveillés en Birmanie à l’encontre des siens. Depuis lors, oubliant ses propres difficultés, il s’est fait l’un des porte-voix d’une ethnie qui s’éteint sous les feux aveuglants d’une démocratie naissante.

Mon avis
Je vous l’avoue, j’ai eu du mal à aller au bout de ce livre non pas à cause du style, du nombre de pages ou parce que l’histoire ne me plaisait pas, non, j’ai eu du mal à terminer ce livre parce que le témoignage d’Habib est tout simplement atroce. Depuis sa naissance, la vie d’Habib n’a été qu’une succession d’horreurs, d’oppressions, de privations, d’humiliations et de violences, tout ça parce qu’il est né Rohingya dans ce pays où l’on leur refuse leurs droits et où on nie leur existence. Difficile de croire que ce récit est vrai tellement il est violent, difficile de croire que toute cette histoire a vraiment eu lieu et pourtant… C’est révoltant.
A lire absolument si vous voulez en savoir plus sur la situation des Rohingyas et sur les traitements inhumains et les injustices dont ils sont victimes encore aujourd’hui…

 

Birmanie : des femmes en résistanceBirmanie_des_femmes_en_resistance

Editions BUCHET CHASTEL, 2014
de Frédéric Debomy

Quatrième de couverture
Éclairée par la renommée d’Aung San Suu Kyi, la Birmanie connaît une ouverture politique sans précédent. Mais derrière la figure de la Prix Nobel de la paix, d’autres femmes, moins connues, ont également contribué à rendre son évolution possible.
Les entretiens réunis dans cet ouvrage évoquent la partie du chemin déjà parcourue et celle qui reste à accomplir jusqu’à la démocratie. Depuis le soulèvement démocratique de 1988, le nombre de femmes en lutte contre le régime birman n’a cessé d’augmenter, tant parmi les exilés qu’à l’intérieur du pays. Les femmes de Birmanie, avec beaucoup de volonté, tentent de surmonter leur situation dans tous les domaines possibles : santé, vie sociale, artistique et culturelle.
La Birmanie est composée d’une mosaïque d’ethnies, et les violations des droits de l’homme sont encore nombreuses vis-à-vis de certaines minorités. Comment ces femmes continuent-elles le combat ?

Mon avis
Frédéric Debomy nous livre les témoignages de ces femmes engagées et déterminées dans la lutte contre la dictature et le régime militaire. Les témoignages, parfois difficiles à lire à cause de la violence des faits, permettent d’en savoir plus sur cette résistance silencieuse mais aussi violente, qui a contribué à l’ouverture politique du Myanmar.

 

Une odyssée birmane

Une odyssée birmane

Editions Gallimard, 2009
de Pascal Khoo Thwe

Quatrième de couverture
Dédiant son récit à neuf de ses jeunes amis tués par la dictature militaire birmane entre 1988 et 1995, Pascal Khoo Thwe raconte comment, étudiant à l’université de Mandalay, il fut amené à combattre le gouvernement de Rangoon aux côtés des rebelles. Il s’enfuit dans la jungle, à la frontière de la Thaïlande, après la répression sanglante du mouvement démocratique. Un professeur d’anglais, John Casey, qu’il avait rencontré dans un restaurant chinois de Mandalay où il travaillait pour payer ses études, organise son évasion, l’installe à Cambridge et l’initie à la vie universitaire occidentale. C’est alors, en exil, qu’il écrit ce témoignage poignant : l’aventure qui mène ce petit-fils de chef héréditaire de tribu, les Padaung des montagnes de la Birmanie orientale, au Caius College de Cambridge, en passant par la jungle birmane. Ce fragment d’autobiographie, singulier et captivant, plaide ainsi, non sans humour et talent, pour ceux qui ne peuvent plus parler ou pour ceux qui, morts violemment en terre birmane, la hantent désormais.

Mon avis
A la fois passionnant et révoltant et surtout très bien écrit, ce livre autobiographique est tout simplement magnifique. Le précieux témoignage de Pascal Khoo Thwe nous projette dans sa vie et dans cet incroyable exil qui l’a mené de son petit village Padaung du plateau Shan aux bancs de Cambridge vingt-cinq ans plus tard.
Un seul conseil, lisez-le.

 

birmanie-couvBirmanie : de la dictature à la démocratie ?

Editions cambourakis, 2014
Ouvrage collectif sous la direction de Frédéric Debomy

Le mot de l’éditeur
À l’heure où le régime birman donne des signes d’ouverture, cet ouvrage propose des témoignages de réfugiés, de démocrates en exil, de membres d’ONG qui reviennent sur plus de vingt ans de dictature militaire. Une approche originale qui mêle texte et bande dessinée, enrichie d’analyses prenant en compte les événements récents comme la libération d’Aung San Suu Kyi et la tenue d’élections au printemps 2012.

Mon avis
Comment s’effectue cette transition démocratique tant attendue en Birmanie ? Comment les birmans perçoivent-ils cette ouverture ? Dans ce livre, où s’entremêlent habilement témoignages et bandes dessinées, on perçoit une lueur d’espoir à laquelle beaucoup de birmans veulent s’accrocher et y croire mais également les doutes et les peurs, toujours très présents dans la société birmane… Un livre très intéressant où le politique et les nouveaux enjeux démocratiques côtoient l’art et la bande dessinée.

 

Birmanie,reves sous surveillanceBirmanie: rêves sous surveillance

Editions Autrement, 2008
De Grégory Cohen et Manon Ott

Quatrième de couverture
La société civile birmane connaît l’oppression de la dictature militaire depuis quarante ans. Dans un univers répressif ubuesque, la survie et la résistance des esprits sont devenues une culture intime et nationale au fil des générations. Manon Ott et Grégory Cohen ont rencontré des Birmans. Intellectuels, commerçants, moines ou travailleurs migrants qui racontent leurs  » rêves sous surveillance « .

Mon avis
C’est au travers de photographies en noir et blanc, de portraits, de témoignages de moines, d’écrivains, d’artistes, de journalistes et de commerçants que le lecteur part à la rencontre de ces birmans qui essaient de survivre et de se rebeller silencieusement contre la junte militaire. Ces témoignages, entrecoupés d’illustrations et de collages en couleurs qui sont malgré tout assez noirs et graves, sont emprunt de toute cette oppression militaire qui pesait sur le pays. Un livre intense et des photographies touchantes.

 

 

POUR APPRENDRE LE BIRMAN

Burmese for beginners (en anglais)burmese-for-beginners

Editions Paiboon Publilshing, 2005
De Gene Mesher

Quatrième de couverture
Welcome to the fascinating world of Burmese language and culture! Learning Burmese can help you discover the mystery and beauty of one of Southeast Asia’s most enchanting countries – a place of majestic rivers, gleaming stupas and charming people.
Burmese for Beginners:
– Teaches all four language skills – speaking, listening (when used with the audio CDs), reading and writing
– Offers clear, easy, step-bystep instruction, building on what has been previously learned
– Introduces you to Burmese culture, customs and much more
– Is written in a brisk, interesting style using beautiful Burmese script
– Is compact with useful information for learning the language
This book is effective for independent self-study of classroom use. Each chapter introduces useful vocabulary, followed by realistic conversations, hands on writing practices and many exercises.

Mon avis
Un livre + CD audio assez complet avec des pages d’exercices d’écriture qui permettent de progresser rapidement. Le CD audio permet également de s’entraîner à la prononciation et de connaître les différents tons de la langue birmane. En plus de travailler avec cette méthode, j’ai également pris quelques cours à l’Institut français de Birmanie à Rangoun avec deux professeures birmanes francophones appliquant la méthode de John Okell, spécialiste incontesté de la langue birmane.

 

MES LECTURES EN COURS OU A VENIR

 

  • Histoire de la Birmanie contemporaine
    De Renaud Egreteau
  • Voyage dans le royaume d’Ava, empire des Birmans
    De Henri Yule
  • Se libérer de la peur
    De Aung San Suu Kyi
  • Une histoire birmane
    De George Orwell
  • La Vallée des rubis
    De Joseph Kessel
  • Terre d’or : Voyage en Birmanie
    De Norman Lewis

 

 

Et vous, vous avez lu des livres sur le Myanmar (Birmanie) ? Vous souhaitez partager votre avis sur des livres qui apparaissent dans ma liste de lecture ? Ou vous avez d’autres lectures à me conseiller ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire !

4 Réponses à “Le coin des livres

  • Bonjour
    Je viens de voir votre blog, je suis allée en Birmanie en Novembre dernier, un vrai coup de coeur..j’avais lu aussi Birmane de Ono dit Biot il y a longtemps, avant de partir j’avais entamé la Bd Chroniques Birmanes que j’ai fini au retour, et j’ai lu également L’art d’écouter les Battements de coeur de Sendker qui n’apparait pas sur ta liste ; c’est un roman qui m’a plu. si tu veux y jeter un oeil !
    merci pour tous ces ouvrages..
    En birmanie j’avais vu un recueil photos Splendeurs du Myanmar que je ne retrouve pas ici, si tu a des infos..
    merci pour ton blog !
    bonne continuation
    Stéphanie

    • Marina@Storiesof_
      1 annéepassé

      Bonsoir Stéphanie,
      Merci pour ce commentaire et bienvenue sur le blog 🙂
      Oui L’art d’écouter les battements de coeur, je suis dedans en ce moment ! Par contre je ne connais pas encore Splendeurs du Myanmar, je vais essayer d’en savoir plus sur ce recueil de photo…
      Merci pour ces conseils avisés 🙂
      A bientôt sur Stories !

  • Merci pour tes conseils de lecture ! Je suis une grande passionnée de Birmanie, et je lis avec attention ton blog car je pars très bientôt en Birmanie !
    J’ai beaucoup apprécié lire « L’Accordeur de piano » de Daniel Mason : une histoire romancée d’un accordeur de piano britannique envoyé, durant la période coloniale en Birmanie pour accorder le piano d’un médecin excentrique qui fait des merveilles en terre Shan… L’histoire n’est pas toujours très joyeuse et semble anecdotique au départ, mais l’auteur a une connaissance encyclopédique des coutumes Shan et j’ai appris plein de choses !
    Au plaisir de continuer à te lire..!
    Lauriane

    • Bonjour Lauriane,
      Merci beaucoup pour ton petit message !
      Je ne connais pas du tout le livre dont tu parles mais il titille ma curiosité ! Je vais essayer de le dégoter sur internet 😉 Merci du conseil !
      Tu as déjà une petite idée du parcours que tu vas faire en Birmanie ?

Laissez moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *