Deux jours à explorer le Ring of Kerry

Bannière Irlande-Kerry

Dernière étape de notre roadtrip à la découverte de l’Irlande, le Ring of Kerry. Après avoir longé la côté sud de l’île, exploré les petites rues de Dublin et voyagé dans l’Irlande médiévale, nous découvrons un véritable écrin de verdure et des paysages de carte postale 100% irlandaise.
Le Ring of Kerry et ses trésors, avec ses moutons, avec sa lumière magique et ses paysages au caractère bien trempé, sous la pluie ou sous un soleil radieux, l’Irlande dans toute sa splendeur…

 

Deux jours pour découvrir l’Anneau de Kerry, la perle de l’Irlande… Deux jours… Seulement… Deux jours, c’est bien trop court mais pour cette première fois sur l’Île d’émeraude, nous ne pourrons pas y rester plus longtemps…
Partis au petit matin de Clonakilty, nous avons laissé derrière nous la côte sud de l’Irlande pour arriver dans l’après-midi dans le Comté de Kerry. Le temps n’est pas au beau fixe mais les gouttes d’eau et les nuages gris ne nous font pas peur (pour le moment) et nous arpentons les petites routes glissantes avec prudence. Les kilomètres défilent et toujours cette palette incroyable de verts qui s’étire longuement tout autour de nous et à perte de vue. Avec ce temps les contrastes s’accentuent et les verts se font plus profonds. La brume est bien là elle aussi, elle ne nous lâchera pas pendant ces deux jours à la découverte du Ring of Kerry et ajoutera pas mal de caractère à cette escapade irlandaise.

Killarney-Kerry-1-4

Killarney-Kerry-1-2

Killarney-Kerry-1-5

Killarney-Kerry-1-7

Moll’s Gap. La N71, petite route nationale parfois assez étroite, avec de nombreux virages, passe par le Moll’s Gap, l’un des cols qui permet d’accéder à la ville de Killarney et au Killarney National Park. Malgré les nuages amassés au dessus des vallées et la pluie bien présente, le panorama est à tomber. Des lacs, des montagnes, des rivières et la lande et son camaïeu de vert. Il y a même des petites tâches de couleurs vives que sont ces petites fleurs jaune et rose qui font tout leur possible pour exister dans ce vert infini.

Killarney-Kerry-1-17

Killarney-Kerry-1-34

Killarney-1-44

Nous reprenons la route en direction du Killarney National Park et suivons les petites lignes jaune qui balisent cette N71 et dessinent les contours de ces virages en épingles à cheveux. Non loin du Moll’s Gap, à quelques minutes de là, le Ladies view, un stop O.B.L.I.G.A.T.O.I.R.E. pour ceux qui passent par ici. La petite histoire raconte que ce point de vue doit son nom à la Reine Victoria, qui, de passage dans le Killarney National Park, aurait autorisé ses dames de compagnie, appelées également les ‘ladies-in-waiting’, à admirer avec elle le superbe panorama… Pas de dames de compagnie en vue pour nous mais le superbe spectacle de l’Upper Lake et de la vallée du Killarney National Park. Nous avons eu tous les deux un véritable coup de coeur pour ce parc qui s’étend, là, sous nos yeux et pour la beauté de ces paysages.

Killarney-Kerry-1-38

Killarney-Kerry-1-39

Décidément, la météo ne nous fait pas de cadeau. La pluie se fait plus intense et nous décidons de nous rendre chez Trish, notre hôte AirBnb pour les nuits à venir. Elle nous accueille avec cette chaleur bien irlandaise et un franc sourire. Sa belle et grande maison est située à la sortie de Killarney, juste au niveau de l’embranchement de la route qui mène au Gap of Dunloe. Notre chambre est douillette et confortable, on s’y sent bien, comme à la maison. Dehors il pleut et l’humidité ajoutée aux températures assez basses nous incitent à rester bien au chaud.

Le lendemain matin, réveil aux aurores. Pour prendre des forces, de bonnes tranches de brown bread au petit déjeuner et pour se réchauffer, un café bien chaud et nous voilà repartis sur les routes du Ring of Kerry. La brume est encore là aujourd’hui, et joue à cache-cache avec la lande et les montagnes. C’est presque irréel, on a la sensation de rouler sur une route nous menant vers l’inconnu, d’être loin de tout… Les moutons aussi sont présents, attention à ceux qui traînent le long de la route !

Killarney-Kerry-1-21

Killarney-Kerry-1-22

Killarney-Kerry-1-25

Le Gap of Dunloe. Premier stop de cette deuxième journée dans le Ring of Kerry. Les nuages sont toujours là mais il y a tout de même quelques touches de bleu dans tout ce gris. Un bon signe pour la suite de cette journée ? Nous verrons… En ce début de mâtinée, il n’y a pas grand monde sur la route, les voitures des touristes se font rares en cette saison et nous sommes seuls avec ces paysages au caractère bien trempé.

Nous reprenons la route et partons explorer le Ring of Kerry en empruntant la côte Sud. Nous repassons donc par Killarney et filons retrouver le col de Moll’s Gap. La pluie est là et elle ne nous laisse pas beaucoup de répit. Les grosses gouttes qui tombent sur le pare-brise imposent prudence et attention sur ces petites routes sinueuses et glissantes. Entre les gouttes, les paysages défilent en filigranes.

Ring-of-kerry-1-59

Ring-of-kerry-1-72

La côte sud. Pluvieuse. Bien abrités dans la voiture, les paysages du sud du Ring of Kerry défilent devant et autour de nous sous une pluie une battante. Ce n’est qu’en début d’après-midi, lorsque nous commençons à remonter la pointe ouest du Ring, que le soleil décide enfin à montrer le bout de son nez. Un virage et c’est instantané. Le soleil est là ! Dès qu’un rayon perce un nuage, il réchauffe et illumine les paysages. Les couleurs changent et c’est un autre Ring of Kerry qui se dévoile sous nos yeux.

Ring-of-kerry-1-86

Ring-of-kerry-1-95

Kerry Cliffs. A quelques kilomètres à peine de la petite ville de Portmagee, un peu au bout du monde, là où le vent souffle fort et où les oiseaux sont peu nombreux à vouloir l’affronter. Pas de chance pour nous, aucun macareux à admirer, la période de reproduction est terminée et ils sont déjà repartis en haute mer. Ces falaises s’élèvent à plus de 300 mètres au dessus de la mer et offrent une belle vue sur Blasket Islands, Skellig Rock, classée au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco, et Puffin Island. Après avoir bravé le vent et pour nous réchauffer le bout du nez et le bout des doigts, rien de tel qu’un petit chocolat chaud au Coffee Shop situé non loin des falaises.

Ring-of-kerry-1-97

Ring-of-kerry-1-108

Ring-of-kerry-1-109

Ring-of-kerry-1-110

L’Île de Valencia. Juste un passage. Nous rejoignons l’Île par la route, en empruntant le pont de Portmagee. Nous ne ferons que passer ici et nous poursuivons notre route et prenons le bac pour rallier le Ring. Prochaine étape, la longue plage de sable de Rossbeigh pour une pause au son du bruit des vagues.

Ring-of-kerry-1-113

Ring-of-kerry-1-119

Killarney National Park. Encore. En fin de journée, juste avant le coucher du soleil, nous retournons dans le Killarney National Park, notre coup de coeur de ce Ring of Kerry. Le ciel est plein de promesses. Avec ces quelques nuages qui donnent du relief et ces rayons de lumière qui percent, le coucher de soleil s’annonce magique. Et il l’est. Avec ces rayons, le soleil inonde les paysages de sa lumière dorée, la carte postale irlandaise prend vie sous nos yeux. L’appareil photo crépite, je jubile. Nous avons même la chance de faire une belle rencontre trop mignonne.

Ring-of-kerry-1-19

Ring-of-kerry-1-27

Ring-of-kerry-1-122

Ring-of-kerry-1-125

Ring-of-kerry-1-18

Ring-of-kerry-1-48

Ring-of-kerry-1-45

Ring-of-kerry-1-123

La nuit tombe déjà, nous retournons sur Killarney. Ce soir nous dînons dans un pub irlandais situé dans le centre-ville. Menus aux couleurs locales avec Meat Pie, cidre et bière et plateaux de fromages irlandais. C’est bon, on se régale et on en profite pour se refaire les deux jours qui viennent de s’écouler. On en vient à la même conclusions tous les deux: deux jours pour découvrir le Rinf of Kerry, c’est beaucoup trop court…

3 Réponses à “Deux jours à explorer le Ring of Kerry

Laissez moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *