Nouvelle-Zélande | Croisière dans le fjord de Milford Sound

En ce long weekend de Janvier, la météo ne s’annonce pas du clémente dans la région de Queenstown. Malgré le fait que nous soyons en plein milieu de l’été, d’épais nuages gris tapissent le ciel et la pluie ne cessera quasiment pas de tomber pendant cette journée à la découverte du Parc National de Fiordland et de Milford Sound et ses environs… Mais qu’importe, les paysages n’en seront que plus beau nous a assuré notre guide-chauffeur de bus… Et il avait raison !

La journée débute à 6h45, heure à laquelle je monte dans le bus à Queenstown. Nous sommes un petit groupe de 7 personnes à avoir opté pour ce trip à la journée. Pour ce weekend en solo, je n’avais pas envie de passer mes journées à conduire sous la pluie alors j’ai préféré opter pour l’un des nombreux tours organisés au départ de la ville de Queenstown. Je suis donc partie avec Cruise Milford et même si j’ai parfois été un peu frustrée de ne pas pouvoir m’arrêter sur le bord de la célèbre et magnifique route entre Te Anau et Milford pour prendre des photos quand je le voulais, je n’ai pas été déçue du voyage.

Premier arrêt de la journée dans ce superbe Parc National de Fiordland inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, la Eglinton Valley. Malgré les nuages, le brouillard et la pluie, cette vallée creusée par les glaciers il y a des milliers d’années offre un superbe point de vue sur les montagnes environnantes. Notre bus continue sa route jusqu’aux Mirror Lakes ou lacs miroirs. Même si les gouttes de pluies brouillent l’effet miroir des lacs qui sont censés refléter parfaitement les Earl Mountains, les paysages restent tout de même majestueux.

Après avoir traversé le célèbre Homer Tunnel (achevé en 1953, il a fallu 19 années pour creuser les 1200 mètres de tunnel dans la roche !) et fait une rencontre imprévue avec un Kéa, perroquet endémique de Nouvelle-Zélande qui vit dans les montagnes, je découvre les formations rocheuses The Chasm. Sculptés et lissés par l’impétueuse et puissante rivière Cleddau, ces multiples bassins et cavités entourés d’une nature exubérante et verdoyante sont l’occasion de faire une petite pause sur la longue route qui mène à Milford.
Et bien sûr, comme à chaque fois que je me balade dans la nature en Nouvelle-Zélande, je ne peux m’empêcher de m’arrêter toutes les 10 secondes pour photographier les fougères qui bordent le sentier #PassionFougères.

C’est en fin de mâtinée que notre bus arrive enfin à Milford Sound également appelé Piopiotahi en Maori. Nous embarquons directement sur notre petit bateau et prenons place à bord. Thé, café et petits biscuits à volonté réchauffent les corps endoloris par le froid et l’humidité. Nous voilà partis pour 2 heures de croisière dans ce que Rudyard Kipling considérait comme étant la 8ème merveille du Monde, le fjord de Milford Sound !
Milford Sound, c’est un des lieux touristiques les plus fréquentés de Nouvelle-Zélande avec plus de 875 000 visiteurs en 2017. Attirant toujours plus de monde grâce à ses très nombreux attraits et ses richesses naturelles, Milford Sound pourrait accueillir 1 million de visiteurs en 2019.
Façonné il y 2 millions d’années par les mouvements des glaciers, le fjord le plus célèbre d’Océanie atteint par endroit plus de 400 mètres de profondeur. Les montagnes qui l’entourent sont recouvertes de forêts primaires et Mitre Peak, le plus haut sommet de Milford, domine le fjord du haut de ses 1692 mètres.

En quittant le port, nous passons devant les majestueuses chutes Bowen ou Bowen Falls. Impressionnantes avec leurs 162 mètres, les Bowen Falls sont les plus hautes chutes du Fjord. Nommées ainsi en l’honneur de Lady Diamantina Bowen, femme de George Bowen, 5ème Gouverneur de Nouvelle-Zélande, ces chutes d’eau permanentes alimentent une centrale hydro-électrique qui fournit l’électricité aux villages environnants. La rivière Bowen permet également aux villages de s’approvisionner en eau de source naturelle tout au long de l’année.

La pluie, la brume et les nuages gris accentuent l’ambiance mystique qui plane dans le Fjord. La météo pluvieuse de ces 2 derniers jours a fait que les cascades de Milford Sound se sont multipliées. L’eau de pluie ruisselle depuis les sommets brumeux des falaises et tombe en cascades dans l’eau du Fjord très chargée en sédiments.
Le spectacle est saisissant. Nous avons, tout autour du bateau, une myriade de chutes d’eau toutes plus belles que les autres. Éphémères, la plupart d’entre elles disparaîtront une fois que la pluie aura cessé de tomber et que le soleil sera revenu.
Difficile de rester concentrée et de savoir où donner de la tête tellement les paysages sont spectaculaires !

Autre moment fort de de cette croisière dans Milford Sound, l’observation de la faune locale ! Notre capitaine repère un petit groupe d’endormis et approche le bateau au plus près d’un gros rocher. Tout le monde se regroupe à l’avant pour pouvoir admirer la colonie d’otaries à fourrure qui est en train de se prélasser tranquillement sur la roche.
Au même moment, surprise !
Un groupe d’une demi-douzaine de dauphins joueurs passe tout près du bateau pour notre plus grande joie ! Le moment est furtif et ne dure que le temps de quelques respirations hors de l’eau mais quel spectacle !

Notre bateau met ensuite le cap vers la deuxième plus haute cascade du Fjord, Stirling Falls. Le capitaine décide alors de nous offrir quelques sensations fortes et approche le bateau au plus près de la chute d’eau ! Nous voici donc au pied de la cascade haute de 155 mètres, effet brumisateur géant garanti ! Humide mais très impressionnant !
Les amateurs de cinéma auront peut-être reconnu cette cascade puisqu’elle apparait dans les premières scènes de X-Men Origins: Wolverine (2009). Milford Sound est d’ailleurs très prisé des réalisateurs qui viennent y poser régulièrement leurs caméras. Parmi les films dont certaines scènes ont été tournées ici, on trouve Jurassic Park: Le Monde Perdu (2007), Alien: Covenant (2017) et plus récemment, Mission: Impossible – Fallout (2018).

Nous rentrons au port après 2 heures de croisière dans le Milford Sound. Deux heures que je n’ai absolument pas vu passer tellement les paysages sont magnifiques ! Je quitte Milford Sound et le Parc National de Fiordland des souvenirs plein la tête, des photos plein l’appareil. La pluie, les nuages et la brume n’ont fait qu’accentuer cette atmosphère dramatique qui règne dans le fjord, rendant l’ambiance mystique, presque fantastique.
Cette journée à la découverte de Milford Sound et de ses environs touche à sa fin et il est temps de remonter dans le bus et de reprendre la route pour rejoindre Queenstown…

Vous avez aimé cet article ? Épinglez-le sur Pinterest !

Une réponse à “Nouvelle-Zélande | Croisière dans le fjord de Milford Sound

  • Nous avions eu de la chance d’avoir un temps relativement beau à Milford et cela reste un de mes plus beaux souvenirs de Nouvelle Zélande. Mais le lieu est si extraordinaire, que même par mauvais temps il reste magnifique. Tes photos sont superbes ! J’ai tellement envie de retourner en Nouvelle Zélande, j’ai adoré et ces 3 semaines ont été tellement courtes…

Laissez moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.