Weekend culturel à Lille : Amedeo Modigliani au LaM

Bannière Modigliani-1

Tout juste rentrée d’un voyage d’un mois au Myanmar, j’ai répondu à l’invitation d’Audrey et Florence, représentantes des offices du tourisme de Lille Métropole (Lille, Roubaix et Tourcoing) et je suis partie en weekend culturel dans la belle ville du Nord.
Accompagnée d’autres blogueurs curieux et très sympathiques (Eric de Marche & Rêve, Claire de Two Little Red Cats, Mégane et Guillaume + ptit Lulu et ptite Romane de 3 pas en avant, Solène de My Little Road et Julie de La Boucle voyageuse), j’ai découvert la superbe exposition-événement consacrée à l’oeuvre de l’artiste italien, Amedeo Modigliani, qui a investi le LaM – Lille Métropole, musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut.
Retour en images et en mots sur ce weekend coloré…

 

MODIGLIANI, L’OEIL INTERIEUR

Après une nuit douce et tranquille et un petit déjeuner copieux à l’Ibis Lille Centre Grand Palais, notre joyeuse bande de blogueurs embarque pour un petit tour en navette depuis les bureaux de l’Office du Tourisme de Lille jusqu’à Villeneuve d’Ascq et le LaM. Avant d’entamer la visite guidée de l’exposition consacrée au maître italien, nous partons admirer les collections permanentes du musée.
Le LaM possède de nombreuses œuvres d’art moderne et d’art contemporain ainsi que la plus grande collection d’art brut de France. Étonnant et assez déroutant, je vous avoue que, personnellement, je n’ai pas trop accroché à l’art brut… Par contre j’ai été assez impressionnée par la richesse des collections d’art moderne avec ces chefs d’oeuvre de Pablo Picasso, Georges Braque, Alexander Calder et Joan Miro.

Lille-Blogtrip-1-8

Lille-Blogtrip-1-13

Lille-Blogtrip-1-12

Calme et lumineux, avec de grandes baies vitrées donnant sur un parc arboré dans lequel trônent des statues démesurées de Calder ou de Picasso, le LaM est un musée agréable qui invite à apprécier les œuvres en prenant son temps. Après cette visite des collections permanentes, nous faisons connaissance avec notre guide et partons découvrir l’exposition-événement consacrée à l’oeuvre d’Amedeo Modigliani.
Ce n’est pas un hasard si cette rétrospective prend place ici, au LaM, puisque le fondateur du musée, Roger Dutilleul, grand amateur d’art et collectionneur passionné, fit la connaissance de Modigliani en 1918 et devint alors son principal acheteur. Dans cette exposition, les œuvres de Modigliani dialoguent avec une belle sélection d’œuvres d’artistes qui étaient des amis du peintre-sculpteur italien: Pablo Picasso, Chaïm Soutine, Jacques Lipchitz… En tout, ce ne sont pas moins de 49 peintures, 43 dessins et 5 sculptures du maître italien (dont une sculpture Tête de Femme, très rare, en marbre) qui sont rassemblés au LaM et exposés au public.

Lille-Blogtrip-1-15

Lille-Blogtrip-1-16

Modigliani était, à ses débuts, un passionné de sculpture. Très inspiré par ce qu’il voyait lors de ses nombreuses visites au musée du Louvre et au musée du Trocadero lorsqu’il vivait à Paris, notamment au travers des collections de l’Egypte Antique, de la Grèce Ancienne, des masques de la Côte d’Ivoire et des sculptures Khmers d’Angkor, Modigliani commença alors à travailler autour du masque et des traits du visage. Il allonge, étire et aplatit et commence à s’intéressé à la symétrie et à ce regard, ces yeux… Malheureusement, en 1914, pour des raisons de santé, il fut obligé d’abandonner son travail sur la sculpture et n’eût pas d’autre choix que de se tourner vers la peinture et le dessin.

Lille-Blogtrip-1-17

Lille-Blogtrip-1-20

Lille-Blogtrip-1-21

Lille-Blogtrip-1-22

1917, Modigliani vit toujours à Paris et la maladie continue de le ronger. Se consacrant désormais au dessin et à la peinture, l’artiste a intensifié son travail autour du portrait. Les visages sont devenus alors très symétriques, apparaissent comme des masques allongés et on y retrouve cette influence des masques de Côte d’Ivoire. Les yeux se sont transformés eux-aussi, se sont étirés et l’artiste dessine désormais l’un d’entre eux sans pupille. Il a trouvé sa marque, cet oeil et ce regard inimitable. Sombres et assez torturées, les premières toiles de Modigliani sont aussi des nus, les tout premiers de l’artiste.
La maladie le pousse à déménager et à chercher le soleil. Il passe alors l’année 1918 à Nice et fait la connaissance de Cézanne. Suite à cette rencontre, Modigliani, apaisé, éclairci alors sa palette de couleurs et ses toiles s’adoucissent au fil du temps et des créations.

Lille-Blogtrip-1-23

Lille-Blogtrip-1-25

Lille-Blogtrip-1-27

Lille-Blogtrip-1-32

Lille-Blogtrip-1-28

Lille-Blogtrip-1-29

Lille-Blogtrip-1-33

Lille-Blogtrip-1-30On croise le regard de nombreuses femmes dans cette exposition consacrée à Modigliani. Elles l’inspirent et il leur rend hommage dans ses portraits et ses nus. Il y a ainsi le portrait d’Antonia, de Teresa, d’Elena Povolozky, de Lunia Czechowska, une amie très chère, de Hanka Zborowska, la femme de l’un de ses marchands d’art et ce superbe portrait d’une mère et son enfant intitulé Maternité. Petite déception tout de même puisque dans cette rétrospective, il n’y a malheureusement aucun portrait officiel de la belle Jeanne Hébuterne, la compagne de l’artiste. Pour la petite histoire, pas très joyeuse, en janvier 1920, deux jours après la mort de Modigliani à Paris, Jeanne, enceinte de leur deuxième enfant et ne supportant pas la mort de l’artiste, se jeta du 5ème étage de son immeuble…

La visite de cette rétrospective prend fin en tout début d’après-midi et comme nos ventres gargouillent, nous filons nous régaler au restaurant du musée. L’après-midi, retour à Lille et petite balade dans les ruelles pavées du Vieux-Lille. Nous avons de la chance, le soleil est au rendez-vous ! Qui a dit qu’il ne faisait que pleuvoir dans le Nord ?

Lille-Blogtrip-1-34

Lille-Blogtrip-1-36

Lille-Blogtrip-1-48

Lille-Blogtrip-1-47Un petit tour dans la cour de la vieille bourse de Lille dans laquelle on trouve un marché de livres d’occasion et où les joueurs d’échecs essaient de se concentrer malgré la foule puis nous partons nous poser pour boire un bon café au Coffee Makers… Dommage pour cette fois, je n’ai pas trouvé le temps d’aller faire un tour à la Piscine à Roubaix ni à la Villa Cavrois mais je garde ça pour une prochaine escapade dans la capitale du Nord !

 

Infos pratiques et bonnes adresses

…Pour se cultiver…

  • LaM 

Exposition Amedeo Modigliani, l’œil intérieur
Du 27 février au 5 juin 2016

LaM
1 allée du Musée
59650 Villeneuve d’Ascq

  • Le MUba Eugène-Leroy

Dans un superbe hôtel particulier, le MUba Eugène-Leroy rassemble plus de 500 œuvres de cet artiste né à Tourcoing.

MUba
2 Rue Paul Doumer
59200 Tourcoing

…Pour se régaler…

  • Basilic Cafe

Pour un déjeuner copieux dans une brasserie à la déco contemporaine.

Basilic Café
24 bis Rue Esquermoise
59000 Lille

  • Boulangerie-Pâtisserie Brier

Pour un sandwich, un flan, une coquille, une tartelette, un cookie, un pain moelleux ou une baguette croustillante, ici tout est bon !

Boulangerie-Pâtisserie Brier
118 Rue Esquermoise
59000 Lille

  • Coffee Makers

Pour une pause café ou pour un petit goûter, c’est l’endroit parfait !

Coffee Makers
151 rue de Paris
59000 Lille

…Pour se reposer…

  • Hôtel Ibis Lille Centre Grand Palais

Un hôtel vraiment bien placé pour visiter Lille. Des chambres modernes et chaleureuses et un petit déjeuner au top !

Hôtel Ibis Lille Centre Grand Palais
1-3 Rue Moulins de Garance
59000 Lille

Je remercie les offices de tourisme de la métropole lilloise (Lille, Roubaix et Tourcoing) pour cette invitation à passer un weekend à Lille et à découvrir l’exposition-événement consacrée à l’artiste Modigliani.

5 Réponses à “Weekend culturel à Lille : Amedeo Modigliani au LaM

  • j’y serais bien allée, mais le 5 juin je ne serais toujours pas remontée sur Lille ..
    (j’adore leur collection d’art brut, elle est géniale!)

    • Marina@Storiesof_
      1 annéepassé

      Roooh tu vas louper l’expo alors 🙁 Dommage, c’est un petit bijou ! Par contre pour l’art brut, je ne suis pas convaincue… La prochaine fois il faudra que je prévois une visite guidée pour essayer de démêler les secrets de cet art parce que je n’ai pas accroché…

  • J’ai reconnu quelques unes de vos coupes de cheveux hihihi!

  • Heureux de voir que notre magnifique ville elle t’ait autant plu. La prochaine fois tu ne dois pas manquer la Villa Cavrois c’est vraiment très sympa comme endroit. Nous n’avons pas encore eu le temps d’aller découvrir cette exposition mais c’est prévue pour bientôt ;).

  • C’était vraiment chouette cette journée, même si je suis contente d’avoir pu plus profité que vous le dimanche (et voir la magnifique Piscine de Roubaix, que tu adorerais!). A très très vite 😉

Laissez moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *