France | Un week-end nature dans la Loire

Après avoir passé de longues semaines enfermés dans notre appartement à Lyon à cause de la crise sanitaire liée au Covid19, nous avons eu envie de nous retrouver en pleine nature, entourés de verdure et de grands espaces. En explorant la carte de la région Auvergne-Rhône-Alpes, nous nous sommes rendu compte que nous ne connaissions rien de la région de Saint-Étienne ni de celle de Roanne. Aucun de nous n’y était déjà allé alors que c’est à moins de 2h de Lyon ! Et voilà comment, lors du déconfinement, nous nous sommes retrouvés sur la route en direction du Parc Naturel Régional du Pilat avec comme première étape de ce roadtrip improvisé, la randonnée à l’assaut du sommet minéral des trois dents.
Alors, que voir et que faire entre Lyon, Saint-Étienne et Roanne le temps d’un week-end nature dans la Loire ? Voici quelques idées qui, peut-être, vous donneront envie d’aller explorer cette superbe région qu’est l’Auvergne-Rhône-Alpes cet été !

Crapahuter sur les trois dents

Surplombant la vallée du Rhône, le Parc Naturel Régional du Pilat recèle de nombreux chemins de randonnées. Les trois dents du Pilat sont l’un des sites les plus emblématiques du parc et on y accède facilement en voiture depuis le Col de l’Oeillon et le col du Gratteau. La petite route de montagne attire aux beaux jours de nombreux cyclistes et motards, séduits par les nombreux lacets qui grimpent jusqu’au sommet.
Le magnifique site des trois dents tient son nom de cette impressionnante arrête rocheuse formée d’une série de quatre (et non trois !) pics rocheux. Surplombant la vallée du Rhône, le site offre un panorama exceptionnel sur toute la région.
Pour l’atteindre et crapahuter sur les dents, plusieurs options s’offrent à vous et de notre côté nous avons opté pour le chemin longeant la ligne de crête, certes un peu plus physique mais permettant d’escalader successivement les différents pics. L’accès depuis par le parking traverse une première zone boisée ombragée puis nous emmène au milieu des étendues de genêts en fleur et enfin jusqu’à la crête et aux pics rocheux.
Tout au bout de l’éperon rocheux, la vue est absolument superbe. Par beau temps, le regard porte de la chartreuse aux cimes enneigées du massif du Mont-Blanc en passant par Lyon, la vallée du Rhône et celle du Gier. Le site est très prisé pour les pique-niques dominicaux et attire pas mal de monde mais le panorama vaut vraiment le coup.

Les trois dents

Parc Naturel Régional du Pilat

Se rafraîchir à la cascade du Saut du Gier

Il a plusieurs chemins de randonnée qui mènent à la cascade du Saut du Gier. Les plus sportifs emprunteront le sentier de 6,5 kilomètres qui part de l’auberge de la Jasserie et qui descend à pic dans la montagne. Cette auberge installée à 1310m d’altitude, au pied du Crêt de la Perdrix, est par ailleurs une halte immanquable pour les gourmands qui pourront y déguster une délicieuse tarte aux myrtilles !
De notre côté, après nous être régalés de cette fameuse tarte à la myrtille, nous avons choisi d’emprunter le sentier qui part du hameau de La Scie du Bost. Il est accessible en voiture par une route pittoresque que l’on atteint à partir de la D76, route reliant le Col du Planil à La Valla-en-Gier. On se gare facilement à l’entrée du hameau puis suivre le sentier du Parc n° 4, balisé en blanc et marron.
Il faut compter une petite heure de marche à travers les sous bois sur un sentier qui ne présente aucune difficulté, pour finalement atteindre la cascade qui dévale la falaise de gneiss gris-rose clair sur 25 mètres.
Beaucoup de monde ce jour-là, des familles avec enfants venues elles aussi profiter de la nature et de la fraîcheur de la cascade en cette journée très ensoleillée et très chaude de ce long week-end de Mai.

Cascade du Saut du Gier

La Scie du bost
42131 La Valla-en-Gier

Prendre de la hauteur au lac de Grangent

De l’autre côté de Saint-Étienne, la réserve naturelle des gorges de la Loire offre de superbes points de vue sur le fleuve et la campagne. En suivant la D32, nous nous sommes arrêtés admirer la vue panoramique sur le lac et le Château de Grangent. Ce dernier n’a pas toujours été là, sur son île au beau milieu du lac. Jusqu’en 1957, date de la construction du barrage de Grangent, ce château construit entre le XIIème et le XVIème siècle dominait toute la campagne depuis son promontoire rocheux, 60 mètres au dessus du méandre de la Loire ! Dorénavant isolé au milieu de ce réservoir artificiel long de plus de 20 kilomètres, le château de Grangent, avec son donjon de 18 mètres de haut est une propriété privée inscrite aux Monuments Historiques qui ne se visite malheureusement pas. Dommage !
Pour admirer le lac et le Château de Grangent de plus haut, rendez-vous au Château d’Essalois à Chambles. De là-haut, vous aurez alors une vue imprenable sur le Lac et toute la région.

Vue panoramique sur l’île de Grangent

42170 Saint-Just-Saint-Rambert

S’émerveiller devant la boucle du Pêt d’ane

Lever aux aurores pour pouvoir assister aux premières lueurs du jour sur les magnifiques paysages de la boucle du Pet d’Âne. La brume se lève et se met à danser sur les eaux paisibles de la Loire, le ciel se pare de ses plus belles couleurs et les premiers rayons du soleil percent à l’horizon, juste au dessus des collines. Nous profitons de ces instants de calme, seuls sur ce promontoire dominant l’un des plus beaux méandres de la Loire, pour admirer le spectacle de cette nature qui s’éveille tout doucement et qui nous rappelle combien il est essentiel de la préserver et de la protéger.

La boucle du Pêt d’ane

Dancé
42260 Vézelin-sur-Loire

Admirer le château de la Roche

Encore un château à l’histoire mouvementée ! Lui aussi dominait le fleuve du haut de son promontoire rocheux avant que les eaux du barrage de Villerest, construit en 1982, ne viennent cerner ses épais murs de pierres.
Avec ses airs de château tout droit sorti d’un conte de fée Disney, le Château de la Roche est devenu l’un des lieux les plus emblématiques et les plus prisés des gorges de la Loire. Par chance, lors de notre visite, nous étions seuls. Et pour cause, il à peine plus de 7h du matin ! La brume qui courrait sur l’eau venait caresser les murs de pierres du château, ajoutant un peu de mystère à cette ambiance matinale si paisible…
Si, une fois sur place vous voulez en savoir plus, sachez que, sur réservation, vous pouvez visiter le château en suivant une troupe de comédiens qui vous raconteront l’histoire du Château de la Roche au cours d’une visite théâtralisée !

Le château de la Roche

Route touristique des Bords de Loire
42590 Saint-Priest-la-Roche

Explorer Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire

Situé à un peu moins d’une quinzaine de kilomètres de Roanne, le charmant petit village de caractère de Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire ravira les amateurs de vieilles pierres, de beaux panoramas et d’artisanat d’art. Avec ses fortifications, ses remparts, son église datant du XIIe siècle et ses maisons de pierres, Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire fait partie de ces petits villages pittoresques qui font la renommée du roannais.
Ceux qui n’ont pas le vertige grimperont les quelques marches de l’escalier de bois en colimaçon qui mènent au sommet du donjon de 17 mètres de haut. De là haut, la vue sur la Loire et la campagne environnante est vraiment superbe !
Le village est également très connu pour ses artisans d’art. Ils sont ainsi plus d’une dizaine à s’être installés dans le petit village de caractère, exprimant leur créativité toute l’année et partageant leur savoir-faire en matière d’artisanat d’art aux visiteurs de passage dans la région.

Le village de caractère de Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire

Découvrir les orgues basaltiques

Les orgues basaltiques de Palogneux, un site naturel tranquille perché à 834 mètres d’altitude situé au beau milieu de la verdure et qui offre une vue à 360° sur les vallées environnantes. Pour y accéder, il faut emprunter la petite route D55 qui grimpe à travers la montagne, là haut, sur les contreforts des Monts du Forez.
Nous nous y sommes arrêtés pour un pique-nique bucolique car l’endroit est idéal pour un déjeuner sur l’herbe, à l’ombre des arbres et au milieu des fleurs de champs et des fougères. Et quoi de mieux que de déjeuner avec comme panorama les Monts du Lyonnais, la plaine du Forez et le Massif du Pilat !

Le site naturel des orgues basaltiques

Ladret
42990 Palogneux

Dormir dans une yourte

La magie a opéré dès les premiers instants où nous avons découvert cet endroit. Située au bout d’une toute petite route débouchant sur une impasse, la Ferme de la Source est un véritable refuge pour ceux qui souhaitent déconnecter et s’offrir une parenthèse au cœur de la nature. Frédérique, nouvelle gérante des lieux fraîchement arrivée, nous a accueilli très chaleureusement malgré les conditions pas si simples liées à la crise sanitaire. Avec le déconfinement, elle a tout mis en place pour pouvoir accueillir ses hôtes dans les meilleures conditions possibles et nous n’avons pu que le constater !
Depuis la terrasse de notre yourte, nous avions une vue imprenable sur les collines environnantes et les bords de Loire situés juste en contre bas de la propriété. Sachez que, pour les gourmands et en supplément de la nuitée, Frédérique propose de délicieux petits plats fait maison avec lesquels nous nous sommes régalés !

La Ferme de la source

1702 Lupe
42155 Saint-Jean-Saint-Maurice-sur-Loire

Ce week-end à la découverte de la Loire s’arrête ici mais d’autres nous avons déjà prévu de repartir à la découverte d’autres régions et petits coins de France cet été ! Et vous, qu’avez-vous prévu pour cet été un peu particulier ? Des week-ends et des vacances en France ou à l’étranger ?

Vous avez aimé cet article ? Épinglez-le sur Pinterest !

Laissez moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.