Souvenirs d’un weekend à Ngwe Saung

Bannière Ngwe SaungEn faisant le tri dans mes dossiers et mes photos de Birmanie, je suis tombée sur ces notes que j’avais prises lors d’une escapade à Ngwe Saung, une petite plage située à 190 km à l’Ouest de Yangon. Je venais alors d’arriver en Birmanie, en plein mois d’avril et en pleine fête de l’eau. La chaleur écrasante et suffocante de Yangon avait fini par nous convaincre, mon amoureux et moi, de nous évader un peu et de profiter de ces quelques jours de liberté avant que je prenne mes fonctions.
En relisant ces quelques lignes, je repense à cette excitation que j’avais ressentie à mon arrivée en Birmanie, ce sentiment de liberté et de nouveauté, cet émerveillement et ce bonheur d’être ici ! Quel plaisir de replonger dans ces souvenirs et dans ces émotions !

Retour sur… Un weekend en amoureux à Ngwe Saung…

 

« Ngwe Saung, à l’Ouest de Yangon, paraît être la destination idéale pour un petit break loin des tumultes de l’ancienne capitale.
Plage de sable fin, mer rafraîchissante, bungalows sur la plage, tous les ingrédients y sont réunis pour décompresser avant de commencer ma toute nouvelle mission !
Billets de bus en poche mais sans réservation de chambre pour Ngwe Saung, nous montons dans un bus climatisé (tellement climatisé qu’il faut revêtir un pull pour ne pas avoir froid…) à bord duquel la musique-clip karaoké birmane hurle des paroles à l’eau de rose… Départ à 21H de Yangon, arrivée prévue à Ngwe Saung au petit matin.
Les secousses de la route, les trous, les bosses, les graviers, les check point, les motos zigzaguantes, les ponts en bois et la clim à fond les ballons ne nous aident pas vraiment à passer une bonne nuit… J’essaie désespérément de fermer l’oeil mais impossible… Ce sera nuit blanche pour moi, et juste à mes côtés, mon acolyte, Julien, dort à poings fermés… Après plus de 6h de route, un arrêt cantine, quelques vomis dans le bus du côté des birmans et plusieurs dizaines de litres d’eau de rose (le karaoké !), nous arrivons à Ngwe Saung à 3h30 du matin… Les visages sont fatigués et les paupières sont lourdes mais maintenant que nous sommes arrivés, il va bien falloir trouver une chambre où passer le restant de la nuit et surtout, les deux autres à venir !
Premier hôtel visité, chambre climatisée avec lit double et salle de bain, le tout dans un chalet en dur juste à 50 mètres de la plage pour 50$ la nuit… Trop cher pour nous… Julien et moi décidons de trouver une chambre moins chère et partons sur les routes de Ngwe Saung à pied, lampes de poches à la main… Je vous rassure tout de suite, les routes birmanes à 3h30 du matin sont complètement désertes donc pas de risque d’être renversés par une voiture, un scooter ou un trishaw…
Après plusieurs hôtels qui affichaient des chambres entre 55 et 75$, nous décidons de continuer nos recherches malgré la fatigue qui nous tiraille. Nous trouvons finalement notre bonheur sur la plage de Ngwe Saung, à la limite de la plage de Chaungtha, au Shwe Hin Tha Resort Hotel. Au petit matin, ils leurs restent des chambres de libres en cette période de vacances scolaires birmanes et nous pouvons poser nos sacs pour deux nuits ! ô joie, ô surprise, nous avons même droit à un petit bungalow en bois avec lit double en bois, salle de bain, terrasse avec sur la mer, palmiers et cocotiers, le tout à 50 mètres de la plage et pour 25$ la nuit, petit déjeuner compris… Nous avons aussi le plaisir de retrouver Annie, une française en voyage dans le pays que nous avions rencontré dans les rues de Yangon quelques jours auparavant.

NS96

Après une bonne douche, un petit déjeuner, direction la plage pour une balade les pieds dans l’eau. Coups de soleil et gouttes de sueur au programme mais aussi de belles photos. Juste en face de l’hôtel et de la plage se trouvent l’île des amoureux et l’île des oiseaux, cela vous donne un petit aperçu de l’environnement et surtout de l’ambiance qui règne ici…

Un peu plus tard dans la journée nous retrouvons Annie et décidons ensemble du programme du lendemain: nous partirons à motos en direction de Pathein, ville réputée pour ses ateliers de fabriques d’ombrelles. Nous terminons la journée sur la plage, à siroter des noix de coco et à admirer le coucher de soleil.

Pathein (ou Bassein), 4eme ville du pays, 300 000 habitants et deuxième port du delta après Yangon est une petite ville où les touristes et voyageurs sont rares et nous ne passons pas inaperçus !
Nous explorons les allées du marché où les odeurs des poissons séchés, fermentés et autres délices pimentés me piquent le nez et la chaleur est dure à supporter. En déambulant d’étals en étales, nous tombons sur un petit stand qui propose des éventails en feuilles de palmiers à la vente. Alors que nous sortions de nos poches de quoi les payer nous entendons une petite voix nous dire: ‘It’s a present for you‘… C’était la vendeuse, toute sourire, qui souhaitait nous offrir ces éventails. Impossible de lui faire accepter nos kyats, impossible pour nous de refuser, nous la remercions encore et encore… Les birmans ont le coeur sur la main et nous sommes estomaqués par cette gentillesse et cette générosité…

Un passage à la Pagode Shwemokhtaw, la plus importante de la ville, un petit tour au marché et une délicieuse salade de tomates au Shwe Zin Yaw Restaurant, nous partons à la recherche de la fameuse fabrique d’ombrelles. Pas facile de la trouver, nous demandons notre chemin mais difficile de se comprendre…

Au final, après avoir retraversé toute la ville, nous trouvons enfin la fabrique ! C’est un petit atelier tenu par deux petites mamies énergiques dans lequel travaillent 3 ouvrières. Ces ombrelles, typiques de Pathein sont de très grande qualité et sont le symbole de la ville. La patronne est très fière de nous montrer des photos de Daw Aung San Suu Kyi se protégeant du soleil avec l’une de ces magnifiques ombrelles de Pathein.

En repartant sur Ngwe Saung, nous prenons le temps de nous arrêter boire un petit quelque chose. Nous croisons alors le chemin de ces deux petites princesses birmanes. Loin d’être timides et surtout très curieuses, nous avons partagé un Star cola, échangé de nombreux sourires et quelques mots de birman !

De retour à l’hôtel, la nuit est tombée. Une douche, un poulet aux noix de cajou (un délice !), une Myanmar Beer et hop, au dodo… La journée à été bien longue et surtout bien remplie et le lendemain, nous repartons en bus sur Yangon…

NS39

NS38

Nous nous endormons des images plein la tête, avec des ombrelles multicolores, des cocotiers et des plages de sable fin… »

 

INFOS PRATIQUES

Pour y aller

Economique et rapide, le bus est sûrement la meilleure option pour vous rendre à Ngwe Saung.  Depuis la station de bus Aung Mingalar de Yangon, plusieurs compagnies desservent la station balnéaire.
La plupart des bus pour Ngwe Saung sont des bus de nuit et les départs se font aux alentours de 20h30 pour environ 6 ou 7h de route. Attendez vous à ce que l’arrivée se fasse aux alentours de 4h00 du matin !
Côté prix, comptez environ 15 000 kyats l’aller-retour.

Vous pouvez également vous rendre à Ngwe Saung en voiture privée. C’est plus cher mais beaucoup plus rapide que le bus. Si vous êtes plusieurs, vous pourrez partager la course.
Comptez environ 200 000 kyats l’aller-retour pour une voiture.

Vous pouvez aussi prendre le bateau pour aller à Ngwe Saung. Depuis Yangon, vous pouvez prendre un bateau de nuit en direction de Pathein. C’est long, fatiguant et pas très reposant mais vous voyagerez entouré de birmans curieux qui prendront bien soin de vous. Depuis Pathein, il vous faudra trouver un taxi ou une moto pour rejoindre la plage.

8 Réponses à “Souvenirs d’un weekend à Ngwe Saung

  • Dommage de ne pas avoir poussé la visite jusqu’à Chaung Tha, à quelques kilomètres au nord de Ngwe Saung, la balade à moto entre les 2 est tip top !

    • Marina@Storiesof_
      3 annéespassé

      Le weekend était trop court pour placer la moto ! Ce sera peut-être pour une prochaine fois, je pense y retourner quelques jours en juin !

  • C’est vrai que quand on parle de la Birmanie on imagine Bagan et ses temples, les treks dans les montagnes et le triangle d’or inaccessible… mais on imagine pas les plages… c’est dommage pour ce pays quand même bien bordé par l’océan ! J’imagine que c’est du à la proximité de la Thailande qui attire beaucoup pour son côté balnéaire ! En tout cas merci pour la découverte, nous avons prévu de visiter la Birmanie l’hiver prochain et nous ne serons pas contre quelques jours au bord de l’eau ! Une petite question pour finir : pensez-vous que Visiter la Birmanie avec le vélo comme moyen de transport et la tente comme mode d’hébergement c’est possible ? Merci d’avance pour la réponse et bonne continuation !

  • Je découvre ton blog avec plaisir et curiosité. Alors on peut aller en Birmanie pendant la saison des pluies? Voilà qui change tout… on m’avait dit que les routes n’étaient pas praticables, etc…
    Je vais continuer à rêver avec des ombrelles alors, merci!

    • Marina@Storiesof_
      3 annéespassé

      Bonjour Anne !
      Merci beaucoup pour ce petit message ! Bien sûr qu’on peut aller en Birmanie pendant la saison des pluies ! Il faut juste accepter que la mousson puisse te faire changer d’itinéraire ! Certaines routes sont coupées et certains sites sont inaccessibles du fait de la montée des eaux (grottes du côté de Hpa-An, rizières, site de Mrauk-U, etc) et il est très difficile de prendre des bateaux mais les routes principales restent tout à fait praticables.

Laissez moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *