CANADA – 4 raisons de découvrir le Parc National Forillon

Situé tout au bout du bout de la Pointe de la Gaspésie, lové entre le Golfe du Fleuve Saint-Laurent et la baie de Gaspé, le Parc National Forillon, créé en 1970, regorge de paysages grandioses. Ici, falaises vertigineuses, forêts boréales, prairies fleuries, montagnes et plages de sable ou de galets se côtoient sur plus de 245 m2. Un vrai régal pour les amoureux de nature et de paysages à couper le souffle… Aller, pour finir de vous convaincre d’aller y faire un tour, voici 4 (bonnes !) raisons de découvrir ce superbe Parc National Forillon !

Canada-PNForillon-Cover

1. POUR ADMIRER LES FALAISES AU CAP-BON-AMI

Tout au bout de l’anse du Cap des Rosiers, le Cap-Bon-Ami offre un superbe panorama sur les falaises et la mer. Lors de notre passage, la météo faisait des siennes et le brouillard régnait en maître incontesté sur toute la péninsule gaspésienne mais cela n’enlevait rien aux charmes et à la beauté des lieux ! Regardez donc les photos ci-dessous 😉 Depuis la plage ou depuis le haut des falaises escarpées nous avons pu facilement observer les oiseaux marins qui ont installé leurs nids à flanc de falaise ou les phoques joueurs qui montraient le bout de leur museau par-ci par-là, le temps d’une respiration. Pour les plus sportifs (je le confirme, la montée est vraiment très ardue), le belvédère qui surplombe le Cap offre une vue apparemment spectaculaire sur les falaises qui plongent à pic dans la mer. Je dis bien ‘apparemment’ car bien qu’on soit parti sur les petits chemins de randonnées très pentus, l’épais brouillard à couper au couteau ne nous a pas laissé une seule petite chance de profiter de la vue… Il faudra qu’on revienne mais c’est sûr, le spectacle doit être impressionnant !

Canada-Forillon-1-14a

Canada-Forillon-1-15a

Canada-Forillon-1-16a

Canada-Forillon-1-21a

Canada-Forillon-1-22a

 

2. POUR DÉCOUVRIR L’HISTOIRE DE FORILLON

La Pointe de la Gaspésie est peuplée depuis des milliers d’années. Bien avant l’arrivée des européens, les peuples amérindiens s’y étaient établis. Des fouilles archéologiques menées sur le terrain ont d’ailleurs permis de mettre au jour des outils qui dateraient d’environ 2600 ans. Par la suite et ce dès le 15ème siècle jusqu’au 18ème, ce sont des pécheurs européens qui vinrent s’établir temporairement sur la Pointe. Des portugais, basques, français ou encore espagnols profitaient alors de la belle saison pour remplir les cales des bateaux de morues et repartaient de l’autre côté de l’Atlantique juste avant le début de l’hiver. Après la guerre pour la conquête de la Nouvelle-France opposant la France à l’Angleterre (victoire de l’Angleterre), ce sont des immigrants venus d’Angleterre, d’Ecosse, d’Irlande ou encore des îles anglo-normandes de Jersey et Guernesey qui vinrent s’installer sur la Pointe. Aujourd’hui, fier de son passé, le Parc National Forillon propose aux visiteurs de voyager dans le temps en pénétrant dans des bâtiments et maisons de l’ancien petit village de pêcheurs de Grande-Grave. On peut ainsi explorer le magasin général Hymans & Sons, construit en 1864, avec ces étagères remplies de boites de conserves, de vaisselles, de médicaments, d’articles de pêche, d’objets du quotidien et de vêtements de l’époque. N’oubliez pas de passer faire un tour dans la belle Maison de la famille Blanchette. Au début du 20ème siècle, cette famille faisait commerce de la morue séchée. Lors de vos visites, vous croiserez la route d’interprètes passionnés tous habillés comme à l’époque… Ils vous raconteront des petites histoires sur les lieux, les gens et les coutumes d’antan… Un excellent moyen de découvrir le mode de vie traditionnel des pêcheurs de la Pointe !

Canada-Forillon-1-2b

Canada-Forillon-1-27a

 

3. POUR ALLER JUSQU’AU BOUT DU MONDE

Au Parc National Forillon vous ne résisterez pas à l’envie d’y aller, là-bas tout là-bas, au bout de la péninsule… Et oui, c’est l’appel du grand large, l’appel du bout du monde ! Au départ de l’Anse-aux-Amérindiens, juste après l’ancien village de Grande-Grave, vous pourrez emprunter un petit sentier qui vous mènera au phare du Cap Gaspé. Le nom de ‘Gaspé’ et celui de ‘Gaspésie’ proviennent du peuple amérindien des Micmacs qui surnommait ce bout de péninsule « Gespeg », traduit par « là où la terre finit »… Le sentier, boisé et fleuri, long de 4 kilomètres, est très accessible. Il est également entrecoupé de dizaines d’autres petits sentiers appelés ‘Les Graves’ qui offrent tous de superbes points de vue sur la mer, les rives et les falaises. Chanceux, nous avons pu observer le souffle de baleines, apercevoir quelques dos ronds et ailerons et aussi des phoques dont un qui se faisait dorer la pilule sur le dos.
Lors de votre balade, ouvrez l’oeil, les ours noirs, petits et grands ne sont jamais bien loin ! Nous avons pu observer furtivement un jeune ours qui mangeait quelques fleurs au bord du chemin et qui en nous voyant, est parti se cacher dans les bois !
A votre arrivée au Phare du Cap Gaspé, il n’y a plus qu’une seule chose à faire, admirer la vue à couper le souffle et se laisser enivrer par l’air du grand large…

Canada-Forillon-1-5b

Canada-Forillon-Bout-du-Monde-1a

 

4. POUR OBSERVER LA FAUNE

En plus de ces paysages, de ces chemins de randonnées et de ces sites patrimoniaux, le Parc National Forillon abrite une faune très diversifiée, allant des baleines aux oiseaux marins et terrestres en passant par les orignaux, les ours, les porc-épics, les phoques, les écureuils et tant d’autres encore… Lors de nos balades dans le Parc, nous avons pu observer très facilement quelques animaux typiques de cette région du Canada pour peu qu’on se soit montrés discrets, patients et attentifs. Ainsi, lors d’une sortie (gratuite) en fin de journée avec un guide-interprète, les castors ont très vite montré le bout de leurs museaux à peine quelques minutes après qu’on se soit installé sur les rives, tout près de leurs huttes… Le lendemain, c’est un ours, des phoques, les souffles et les dos de baleines, une marmotte et des oiseaux marins que nous eu la chance d’observer !
Le Parc National Forillon propose aux visiteurs de nombreuses activités pour observer les animaux qui peuplent le parc. Pour voir les mammifères marins comme les baleines ou les colonies de phoques, le parc propose des sorties en kayaks de mer, des croisières et de la plongée en apnée. De la mi-août à la fin octobre, le Parc propose aussi une activité (payante) durant laquelle un nombre limité de visiteurs part sur les traces des orignaux (animal que nous n’avons pas eu la chance d’observer dans ce parc…). Encadrés par un guide-interprète, vous randonnez sur 7 km pendant 4h, à la découverte de l’habitat et des particularités de ces magnifiques animaux… Un beau programme n’est-ce pas ?!

Canada-Forillon-1-7a

Canada-Forillon-1-12a

Canada-Forillon-Marmotte-1a

Canada-Forillon-1-36a

J’espère que ces 4 (bonnes) raisons vous ont donné envie de partir explorer le superbe Parc national Forillon ! Personnellement, j’y retournerais bien pour pouvoir participer à l’activité d’observation des orignaux et refaire cette balade qui mène au bout du monde !

 

INFOS PRATIQUES

 POUR Y ALLER

Le Parc National Forillon est situé à 700 km à l’est de la ville de Québec et à 350 km de la frontière du Nouveau-Brunswick. Pour y aller en voiture, nous avons suivi la route 132.
Le Parc est également accessible en bus depuis de nombreuses villes du Québec avec la compagnie Orleans Express et depuis Gaspé avec le réseau des transports régionaux.

PÉRIODE D’OUVERTURE

Le Parc National Forillon est ouvert de juin à octobre. Plus d’info sur le site internet du Parc.

DROITS D’ENTRÉE 

Le Parc National Forillon fait parti du réseau Parcs Canada et les droits d’entrée payés par les visiteurs sont réinvestis dans la préservation du Parc et le bon fonctionnement des services et des installations. Comptez 7,80 dollars canadiens par adulte et 3,90 dollars canadiens pour les enfants de 6 à 16 ans (tarifs valables du 3 juin au 10 octobre 2016).

 OU DORMIR

Nous avons dormi sur un petit emplacement de camping rustique à l’Auberge Griffon Aventure pour 30 dollars canadiens la nuit. Située à L’Anse-au-Griffon, à quelques minutes seulement du Parc National Forillon, l’Auberge Griffon Aventure est une adresse sympa où poser son sac. il y a plusieurs types d’hébergements et en plus des terrains de camping rustique, vous pouvez dormir dans des chalets rustiques, des tentes de prospecteurs ou en dortoirs.
La terrasse offre une vue imprenable sur la mer, il y a un bar sympa dans lequel sont servies de délicieuses bières provenant de microbrasseries de la région et pour dîner, l’Auberge propose chaque soir un plat différent (très simple). L’Auberge Griffon Aventure propose tout un tas d’activités comme du canyoning, de la pêche en mer, du kayak et de la plongée. Vous pouvez même louer des vélos à la journée et partir explorer les petits sentiers côtiers ou le Parc National Forillon.
Pour info, l’Auberge Griffon Aventure est ouverte du 1er mai au 31 octobre.
Comme dans le Parc National de la Gaspésie, le Parc National Forillon dispose de nombreuses possibilités d’hébergements. Ainsi vous pouvez dormir dans un abri-dortoir, sur l’un des 360 emplacements de camping semi-aménagés, dans des tentes oTENTIK toutes équipées (vous devez amener votre sac de couchage) ou sur un emplacement de camping sauvage situé en arrière-pays, éloigné des voies d’accès, en plein coeur de la nature.

ACTIVITÉS

En plus d’observer la faune, le Parc national Forillon propose à ses visiteurs tout un panel d’activités aussi diverses que variées : kayak de mer, paddle, équitation, tennis, pêche, plongée sous-marine… Vous pouvez aussi vous laisser tenter par les nombreuses activités proposées dans le programme d’interprétation et ainsi découvrir les richesses culturelles et naturelles du parc en compagnie d’un guide-interprète passionné !

3 Réponses à “CANADA – 4 raisons de découvrir le Parc National Forillon

Laissez moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *