À la découverte de Po Win Taung

DE MONYWA A PO WIN TAUNG

Située dans la région de Sagaing, à 136 km au Nord-Ouest de Mandalay, Monywa est une ville commerçante où très peu de voyageurs s’attardent. Pourtant, cette petite ville prospère cache dans ses alentours des petits trésors comme les grottes de Po Win Taung.
C’est tôt le matin que nous partons rejoindre ces grottes situées à une quarantaine de kilomètres de Monywa. En chemin, nous passons à côté des champs de cultures, nous traversons le pont au dessus de la rivière Chindwin et longeons les mines de cuivre de Letpadaung, tristement célèbres depuis décembre 2014 pour avoir été le théâtre de la répression brutale des mineurs et des paysans…

… Le troisième plus grand site archéologique de Birmanie …

Après plus d’une heure et demie de tuk-tuk (le site se mérite !), nous atteignons enfin les flancs de la colline. Notre chauffeur s’offre un repos bien mérité dans l’un des petits restaurants du village et nous sommes très vite rejoins par un jeune birman qui nous propose ses services de guide.
Nous laissons nos chaussures en bas des marches d’un escalier aux colonnes teintées de vert, car ici, les lieux sont sacrés et c’est donc pieds nus que nous entamons la visite de Po Win Taung, accompagnés de notre guide qui nous montre le chemin et des singes, très nombreux, véritables maîtres de lieux.
La végétation est luxuriante et les grottes sont entourés de grands arbres dans lesquels se réfugient les primates.
Construites entre les XIVe-XVIIIe siècles, sous la seconde moitié de la dynastie d’Ava et sous le début de la dynastie de Konbaung, les grottes de Po Win Taung composent le troisième plus grand site archéologique de Birmanie après Bagan et Mrauk U. Creusées et taillées dans la roche par des fidèles et des artistes, le site réunit plus de 800 grottes à la gloire de Bouddha, de la plus petite salle de prière avec très peu de lumière au sanctuaire abritant des statues de plus d’une dizaine de mètres.

 …  Des représentations de Bouddha par milliers …

Nous sommes les seuls touristes occidentaux dans tout le site et nous avons vraiment l’impression d’être des Indiana Jones ! (Bon, pieds nus et sans le chapeau, mais des Indiana Jones quand même !)
Les émotions se bousculent lorsqu’on pénètre dans ses grottes, lorsqu’on découvre, parfois à la lumière d’une lampe torche, ces peintures aux couleurs vives d’une beauté époustouflante et dont les plus anciennes ont été réalisées au XIVème siècle et lorsqu’on passe à côté de ces statues de Bouddha, parfois entièrement recouvertes d’or, creusées dans la roche ou simplement posées sur leurs socles… De pierre, de jade, en peinture ou gravées, la légende dit qu’il y aurait plus de 444.444 représentations de Bouddha réparties sur tout le site de Po Win Taung mais aujourd’hui les scientifiques s’accordent à en dénombrer environ 3700.
Très vite, on se rend compte de l’exception du site. Son authenticité, sa diversité, sa conservation et son incroyable beauté en font un site absolument unique au monde.

 … Des peintures rupestres millénaires … 

Le site de Po Win Taung constitue la plus grande collection de peintures rupestres de toute l’Asie du Sud-Est. Ces peintures représentent les vies antérieures du Bouddha, son chemin vers l’Éveil, des scènes de la vie quotidienne, des personnages du peuple et d’autres appartenant à la Cour, des végétaux, des animaux réels ou mythiques, des motifs d’ornements… Une grande partie de ces oeuvres murales, fines, délicates et colorées, représentant des personnages aux joues joufflues, aux grands yeux ronds et aux visages très expressifs, appartiennent au style Naung Yan, autrement appelé style d’Ava (Naung Yan était le nom du Roi qui reconstruit entièrement la ville d’Ava et qui y installa son règne entre 1597 et 1606).
Si on regarde ces peintures en détail, la finesse des habits des personnages de la Cour est très impressionnante puisqu’on arrive à deviner les matières des différents tissus représentés comme la soie, le velours, les fils d’or et d’argent brodés. Je reste aujourd’hui encore fascinée par la délicatesse et la précision des représentations des bijoux: des boucles d’oreilles, des colliers, des ceintures, des bracelets, tous en or et ornés de pierres précieuses comme des rubis, des saphirs, des émeraudes…

Le site de Po Win Taung est une petite merveille encore ignorée des voyageurs de passage. Pour apprécier au mieux la découverte des grottes, en apprendre un peu plus sur leur histoire, pour comprendre la signification des peintures et des grottes, n’hésitez pas à louer les services d’un guide. Les singes étant les maîtres des lieux et le site n’étant pas forcément bien entretenu, on trouve des petits morceaux de papiers un peu partout mais il reste tout de même d’une beauté inouïe.

 

INFOS PRATIQUES

Comment aller à Monywa ?

  • En bus: depuis Yangon, Bagan via Pakokku (environ 2500 kyats par personne) ou Mandalay (+ ou – 3000 kyats par personne selon le bus) et Shwebo

Où dormir à Monywa ?

  • Nous avions eu du mal à trouver un endroit où dormir à Monywa et nous avions finalement opté pour le Monywa Hotel (rapport qualité-prix très moyen pour une chambre double à 40$ la nuit).
    Les autres hôtels et guesthouses: le Win Unity Hotel, l’Hotel Chindwin, le Shwe Taung Tam.

Que faire dans les alentours de Monywa ?

  • La pagode Thanboddhay: Construite en 1930, cette pagode, dont l’architecture est directement inspirée de celle de Borobudur en Indonésie, est située à 10km au sud-est de Monywa
  • Le bouddha géant Laykyun Setkya: La plus grande statue de Bouddha de Birmanie qui se dresse à plus de 129 mètres de haut (en comptant son socle). Un ascenseur vous emmènera à son sommet où vous dominerez toute la vallée environnante…

Les grottes de Po Win Taung

Comment se rendre aux grottes ?

  • En tuk-tuk, en jeep ou en moto: Dans le centre-ville, vous trouverez facilement des tuk-tuk, des motos ou des jeep pour vous emmener aux grottes. N’hésitez pas à demander conseil à votre guesthouse ou à votre hôtel pour réserver !
  • En bateau puis en tuk-tuk, moto ou jeep: Vous pourrez aussi rejoindre les grottes en traversant la rivière Chindwin en bateau. Pour cela, vous devez vous rendre à l’embarcadère, emprunter la navette fluviale (qui est payante), puis prendre une jeep, un tuk-tuk ou une moto qui vous amènera à Po Win Taung.
  • En scooter: Prévoir 1h30 de route et 5000 kyats environ la demie-journée.

Droits d’entrée: 2$ par personne

10 Réponses à “À la découverte de Po Win Taung

  • Ça me fait un peu penser aux grottes de Dambulla au Sri Lanka. Merci pour la découverte de ce lieu inédit, je garde l’info dans un coin !

    • Marina@Storiesof_
      3 annéespassé

      Avec plaisir ! Je ne connais pas encore le Sri Lanka et les grottes de Dambulla mais ça ne serait tarder !

  • Ça ressemble vachement à Dambula au Sri Lanka ou aux grottes d’Ajanta en Inde.

    • Marina@Storiesof_
      3 annéespassé

      Hello Mat ! Bon ben il faut vraiment que j’aille faire un tour au Sri Lanka et en Inde ! J’adore ce genre de lieux, d’ambiance…

  • Quelle chance d’avoir pu découvrir cela ! Ça semble vraiment extraordinaire

    • Marina@Storiesof_
      3 annéespassé

      Hello Lou ! Ce n’est pas très loin de Bagan donc nous avons juste fait un petit détour, et quel détour ! 😉

  • Hello Marina,
    exactement ce que j’ai vu il y a près de 10 ans, ça n’a pas changé.
    Je suis triste d’apprendre qu’il y a eu une répression brutale aux mines de cuivre de Letpadaung.
    On s’y était arrêté et on avait été accueilli comme des rois.

    • Marina@Storiesof_
      3 annéespassé

      Salut Pascal ! J’espère que les lieux garderont cette ambiance et cette authenticité encore longtemps ! Oui les paysans ont été spoliés de leurs terres au profit des proprios chinois de la mine… La police anti-émeute avait chargé les manifestants faisant de nombreux blessés et un mort… Quand nous y étions en 2012, il y avait déjà eu des affrontements mais ils avaient été très vite réprimés…

  • Hello,
    Bravo pour cette intéressante description d’un site que nous ne pouvions visiter lorsque je suis allée en Birmanie. J’avais visité la grotte immense de Pindaya, il y a plus de vingt ans. C’était la première année où nous pouvions rester deux semaines dans ce pays merveilleux. Cette grotte abritait elle aussi des milliers de Buddhas mais les grottes de Po Win Taung me semblent encore plus belles et intéressantes par la diversité de ces représentations et l’immensité du site.
    Comme j ‘ai aimé la Birmanie !

    • Hello Ninotchka,
      Merci beaucoup pour ce petit message 🙂
      Visiter la Birmanie il y a 20 ans, ce devait être magique…
      Oui les grottes de Po Win Taung sont de véritables petites merveilles, d’une beauté incroyable ! Elles sont vraiment différentes de celle de Pindaya puisqu’ici il y a de sublimes peintures en plus des statues de Buddhas. Un site hors des sentiers battus que je recommande aux voyageurs !

Laissez moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *